OpenFin lève 17 millions de dollars pour son système d'exploitation pour la finance – TechCrunch


OpenFin, la société qui cherche à fournir le système d’exploitation pour le secteur des services financiers, a levé un financement de 17 millions de dollars dans le cadre d’une série C dirigée par Wells Fargo, avec la participation de Barclays et d’investisseurs existants, notamment Bain Capital Ventures, JP Morgan et Pivot Investment Partners. . Les investisseurs précédents dans OpenFin incluent également DRW Venture Capital, Euclid Opportunities et NYCA Partners.

S'apparentant à «l'OS de la finance», OpenFin se veut la couche d’exploitation sur laquelle sont construites et lancées les applications utilisées par les sociétés de services financiers, à la manière d’iOS ou d’Android pour votre smartphone.

Le système d’exploitation d’OpenFin propose trois solutions clés qui, bien que présentes sur votre téléphone mobile, n’étaient auparavant pas présentes dans le secteur des services financiers: déploiement plus simple des applications pour les utilisateurs finaux, garanties de sécurité rapides pour les applications et interopérabilité.

Les traders, les analystes et les autres employés des services financiers sont souvent amenés à utiliser plusieurs plates-formes distinctes simultanément, alors qu'ils tentent de trouver des informations et d'exécuter rapidement plusieurs transactions. Pourtant, les applications bureautiques utilisées par les sociétés de services financiers, telles que les plates-formes de négociation, les solutions de données ou l’analyse des risques, ne communiquaient pas entre elles, les fonctions exécutées dans une application n'étant ni reconnues ni reflétées dans des applications externes.

«Sur mon téléphone, je peux être dans l'application de calendrier et appuyer sur une adresse pour ouvrir Google Maps. Depuis Google Maps, je réserve peut-être un Uber . À partir d’Uber, je partagerai mon emplacement en temps réel sur des messages avec mes amis. C’est quatre applications différentes qui fonctionnent ensemble sur mon téléphone », a expliqué à TechCrunch le PDG et co-fondateur d’OpenFin, Mazy Dar. Cette fonctionnalité croisée a longtemps fait défaut dans les services financiers.

En conséquence, les employés risquent de perdre un temps précieux – ce qui dans le monde des services financiers peut souvent signifier une perte d'argent – lorsqu'ils jonglent avec plusieurs écrans et exécutent des processus répétitifs dans différentes applications.

En outre, les grandes banques, les investisseurs institutionnels et d’autres sociétés financières ont traditionnellement déployé des applications natives dans des processus longs, qui peuvent prendre des mois, en passant par de longs processus d’emballage et des examens de sécurité qui n’empêchent en définitive pas le logiciel d’accéder au système local.

Directeur général et co-fondateur d’OpenFin, Mazy Dar. Image via OpenFin

En tant qu'anciens analystes et traders travaillant dans de grandes institutions financières, Dar et son cofondateur, Chuck Doerr (aujourd'hui président et directeur de l'exploitation d'OpenFin), ont reconnu ces points douloureux et ont décidé de créer une plate-forme commune qui permettrait la multi-fonctionnalité et le déploiement instantané. De plus, étant donné que les applications sur OpenFin ne peuvent pas accéder aux systèmes de fichiers locaux, les banques peuvent mieux garantir la sécurité et éviter des processus de révision de sécurité prolongés mais inefficaces.

Et la proposition de valeur proposée par OpenFin semble assez convaincante. Openfin compte une liste impressionnante de clients utilisant sa plate-forme, dont plus de 1 500 grandes sociétés financières, près de 40 grands fournisseurs et 15 des 20 plus grandes banques du monde.

Plus de 1 000 applications ont été créées sur le système d'exploitation. OpenFin est désormais déployé sur plus de 200 000 ordinateurs de bureau. Il s'agit là d'une étape importante compte tenu du fait que le très populaire terminal Bloomberg, utilisé par de nombreuses institutions financières et sociétés d'investissement, est déployé sur environ 300 000 ordinateurs de bureau.

Depuis le lancement de leur série B en février 2017, les déploiements d’OpenFin ont plus que doublé. Les effectifs de la société ont également doublé et sa présence en Europe a triplé. Plus tôt cette année, OpenFin a également lancé sa plate-forme OpenFin Cloud Services, qui permet aux sociétés financières de lancer leurs propres magasins d’applications locaux privés pour les employés et les clients sans écrire une seule ligne de code.

À ce jour, OpenFin a levé un total de 40 millions de dollars de financement de capital-risque et envisage d’utiliser le capital de sa dernière campagne pour des recrutements supplémentaires et pour étendre sa présence sur plus d’ordinateurs de bureau dans le monde. À long terme, OpenFin espère devenir l’infrastructure d’exploitation vitale sur laquelle tous les développeurs d’applications financières innovent.

"Pomme et les systèmes d’exploitation mobiles et les magasins d’applications de Google ont permis à plus d’un million d’applications qui ont fondamentalement changé notre mode de vie », a déclaré Dar. «OpenFin OS et nos nouveaux services de magasin d'applications permettent à la prochaine génération d'applications de bureau de transformer notre travail dans les services financiers.»