Paris poursuit Airbnb pour des inscriptions illégales


Airbnb fait face à un procès de la ville de Paris.
Airbnb fait face à un procès de la ville de Paris.

Image: Chesnot / Getty Images

Paris est l'une des destinations les plus populaires pour Airbnb, mais les autorités de la ville sont en désaccord avec la société.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé dimanche que la ville poursuivrait Airbnb pour un montant de 14 millions de dollars, en raison de la prétendue liste de 1 000 locations illégales.

Hidalgo a fait l'annonce dans un journal français Le Journal du Dimanche, et a déclaré ne pas contredire les Parisiens qui louent leur maison "quelques jours par an", mais ceux qui la traitent comme une entreprise.

"Le problème, ce sont les multi-propriétaires qui louent toute l'année des appartements à des touristes sans les déclarer, et les plateformes, leurs complices, qui les accueillent", a-t-elle déclaré.

La loi française interdit aux propriétaires de louer leurs propriétés plus de 120 jours par an dans certaines villes, comme Lille, Lyon et Paris.

La loi a été adoptée à la suite de critiques formulées par des sites de location à court terme tels qu'Airbnb qui ont contribué à la hausse des prix de l'immobilier et à la pénurie de logements.

Hidalgo a déclaré que les autorités pourraient potentiellement imposer une amende de 12 500 euros (14 240 dollars) à chaque bien illégal. Les propriétaires sont tenus d’enregistrer leurs propriétés Airbnb auprès des autorités locales et d’afficher le numéro d’enregistrement dans la liste.

Quelle que soit l'amende, cela pourrait être une goutte d'eau dans l'océan pour Airbnb, qui a enregistré au troisième trimestre 2018 un chiffre d'affaires supérieur à 1 milliard de dollars et devrait être rentable pour la deuxième année consécutive.

Airbnb a été contacté pour un commentaire.

Uploads% 252fvideo uploaders% 252fdistribution thumb% 252f90315% 252f956305be cc0c 4e87 97ae 39f20711d8ef.jpg %forfinal.jpg? Signature = azg uexlzoyrc4dzdvtc;