Un passager d'un navire de croisière tente de prendre un selfie dangereux et est banni à vie



Aucune vacance ne serait complète sans la publication de quelques photos sur Instagram, bien que nous puissions tous convenir que risquer votre vie pour cette image «spéciale» n’est jamais une bonne idée.

Un touriste des Caraïbes a récemment appris cela à son coût quand elle a été virée d'un bateau de croisière pour être montée à l'extérieur de ses rambardes afin de réaliser un selfie. L’exploitant du navire, Royal Caribbean Cruises, a depuis banni la femme de ses navires à vie.

Un autre passager a aperçu la femme perchée de manière précaire au bord du navire de croisière Allure of the Seas – l'un des plus grands au monde – alors qu'il traversait les Caraïbes plus tôt cette semaine. Il a pris une photo de la femme et a montré au personnel qui, après avoir consulté le capitaine, lui a demandé, à elle et à son compagnon, de quitter le navire lors de la prochaine escale à Falmouth, en Jamaïque.

"Plus tôt cette semaine sur l'Allure of the Seas, un invité a été vu posant imprudemment et dangereusement pour une photo en se tenant sur la balustrade du balcon de sa cabine avec l'aide de son compagnon", a déclaré à Royal Trends Cruises Digital Trends dans un communiqué. Elle a ajouté que, suite à ses actes, la passagère avait été «interdite à vie de naviguer avec Royal Caribbean».

La société note sur son site Web qu '"il est interdit de s'asseoir, de se tenir debout, de poser ou de grimper sur, au-dessus de tout garde-corps extérieur ou intérieur ou d'autres barrières de protection, ni de modifier l'équipement, les installations ou les systèmes du navire conçus pour la sécurité des visiteurs."

L'Allure of the Seas est l'un des plus grands navires de croisière au monde et comprend une patinoire, un théâtre, une tyrolienne, un casino, des magasins, 25 restaurants et un parc avec de vrais arbres. Il propose également plus de 2 000 cabines extérieures à partir desquelles les clients peuvent prendre leur selfie au coucher du soleil pour le partager sur les réseaux sociaux.

Bien que la passagère bannie puisse être reconnaissante de ne pas avoir sombré à la mer dans ses efforts pour prendre une «frappe grammable», il y a eu de nombreux récits dans lesquels une tentative de prendre un selfie s’est soldée par un désastre. En effet, les recherches publiées l'année dernière suggèrent qu'entre 2011 et 2017, au moins 259 personnes dans le monde ont perdu la vie alors qu'elles tentaient de tirer un selfie. Environ 75% des personnes décédées étaient des hommes âgés de moins de 30 ans.

Recommandations des rédacteurs