Une histoire laide de l'arrogance effrénée et de la chute d'une banque d'investissement



<div _ngcontent-c14 = "" innerhtml = "

Christian Sewing, directeur général de Deutsche Bank AG Photographe: Krisztian Bocsi / Bloomberg

&copie; 2019 Bloomberg Finance LP

Cette semaine, il a été officiellement annoncé que 18 000 personnes seraient mises à pied par Deutsche Bank. Ce sont de vraies personnes avec des conjoints, des partenaires et des enfants. Ils ont des hypothèques à payer, des factures d’études collégiales et des retraites à planifier. Certains trouveront facilement un nouvel emploi, d’autres auront des difficultés, d’autres seront laissés sans perspective, pèseront dans leur épargne et, peut-être, ne trouveront jamais un autre emploi moyennant un salaire équivalent. & Nbsp;

Le jour même où les licenciements ont commencé, un photographe a photographié la photo de deux hommes impeccablement vêtus qui auraient été licenciés et qui auraient été licenciés par des banquiers d'affaires. La photo évoquait le même sentiment qu'un souvenir poignant précédent de Wall Street –images des employés tristes et en colère de Lehman Brothers quittant leur bureau, traînant des boîtes avec leurs effets personnels, alors que la banque était en train de fermer ses portes en pleine crise financière. Des détectives sur Internet ont par la suite découvert que les deux hommes étaient en réalité des tailleurs. Ils ont été convoqués dans les bureaux de la Deutsche Bank par des banquiers d’investissement – qui, de toute évidence, n’ont pas été touchés par les compressions d’effectifs – afin de les préparer pour des costumes sur mesure de 1 800 dollars.

Les hommes portent des sacs et des porte-vêtements lorsqu'ils quittent les bureaux de Deutsche Bank AG à Londres, au Royaume-Uni, le lundi 8 juillet 2019. Photographe: Jason Alden / Bloomberg

&copie; 2019 Bloomberg Finance LP

Le président du directoire de Deutsche Bank, Christian Sewing, aurait réprimandé les dirigeants pour avoir confectionné leurs costumes sur mesure le jour même où des milliers d'employés avaient été avisés de leur licenciement. Coudre a déclaré dans une interview avec le journal allemand Handelsblatt& nbsp;«Que quelqu'un laisse un tailleur venir ce jour-là est irrespectueux. Ce comportement n’est en aucun cas conforme à nos valeurs. "& Nbsp;

En résumé, c’est le problème de Wall Street, son arrogance. Quel type de créature convoquerait un tailleur pour un essayage alors que des milliers de collègues perdent leur emploi et leur gagne-pain? Bien que, si vous faites un minimum de recherche, cela ne devrait pas être une surprise. En fait, contrairement à ce qu’a dit CEO Sewing à propos des «valeurs», les actions de la Deutsche Bank, impliquant & nbsp; prétendument enfreint les règles et les règlements au niveau mondial pendant des décennies et s’imposerait une amende de plusieurs milliards de dollars, est tout à fait conforme à l’attitude sourde des banquiers investisseurs. La banque a une histoire illustre d'actes répréhensibles et un mépris flagrant des pratiques morales.

  • Sur Adolf HitlerEn 1933, la Deutsche Bank limogea ses trois membres du conseil d’administration juifs. La Deutsche Bank saisit des entreprises détenues par des Juifs, offrit des services bancaires à la Gestapo et prêta l’argent nécessaire à la construction du bâtiment. Auschwitz camp de concentration de la mort.
  • Anciens employés de banque Eric Ben-Artzi et Matthew Simpson pendant la crise financière, Deutsche n'avait pas comptabilisé des pertes liées au papier d'environ 12 milliards de dollars sur son portefeuille de 130 milliards de dollars de transactions avec effet de levier. Les dénonciateurs ont allégué que si la banque avait correctement tenu compte de ses positions, son capital aurait été réduit qu'il aurait pu avoir besoin d'un plan de sauvetage du gouvernement. L'un d'eux a affirmé que "si Deutsche avait marqué ses livres, il aurait pu être dans la même situation que Lehman," qui se traduit par Deutsche Bank aurait pu être contraint à l’insolvabilité. & nbsp; & nbsp;
  • Six anciens employés de Deutsche ont été accusés d’être impliqués dans une grande affaire de fraude fiscale avec CO2 certificats d'émission. Le montant d'argent impliqué dans le stratagème allégué aurait pu être aussi élevé que & nbsp; 850 millions d'euros.
  • Il a été allégué que la banque engagée dans espionnage secret sur ses critiques. Un rapport du le journal Wall Street a allégué que Deutsche Bank avait préparé une liste de noms de personnes sur lesquelles elle voulait enquêter pour avoir critiqué la banque.

Matthew Connolly, ancien négociant à la Deutsche Bank AG, quitte la Cour fédérale à New York, États-Unis, le mercredi 17 octobre 2018. Photographe: Victor J. Blue / Bloomberg

&copie; 2018 Bloomberg Finance LP

  • En 2015, Deutsche Bank a accepté une amende combinée de 2,5 milliards de dollars – une amende de 2,175 milliards de dollars imposée par les régulateurs américains et une amende de 227 millions € par les autorités britanniques – pour sa participation à la Scandale du libor découvert en juin 2012. La société a également plaidé coupable de fraude électronique, reconnaissant qu'au moins 29 employés s'étaient engagés dans des activités illégales. & nbsp; & nbsp;
  • & nbsp;En janvier 2017, la Deutsche Bank a accepté de Règlement de 7,2 milliards de dollars avec le ministère américain de la justice la vente et la mise en commun de titres hypothécaires toxiques au cours des années qui ont précédé la crise financière de 2008. Dans le cadre de cet accord, Deutsche Bank était tenue de payer une amende civile de 3,1 milliards de dollars et de fournir un allégement au consommateur de 4,1 milliards de dollars, tel que l'annulation de prêt. & Nbsp;
  • En novembre 2015, Deutsche Bank a été condamnée à payer 258 millions de dollars en pénalités imposées par le département des services financiers de l’État de New York et la Banque de réserve fédérale américaine après que la banque eut été surprise à faire affaire avec la Birmanie, la Libye, le Soudan, l’Iran et la Syrie, qui étaient sous le régime de sanctions américaines à l’époque. & nbsp; & nbsp;

Un manifestant tient un "L'eau est la vie" Panneau devant la Maison Blanche lors d'une manifestation contre le Dakota Access Pipeline (DAPL) à Washington, D.C., US, le vendredi 10 mars 2017. Photographe: Andrew Harrer / Bloomberg

&copie; 2017 Bloomberg Finance LP

  • Les écologistes ont critiqué la Deutsche Bank pour avoir cofinancé le projet controversé Pipeline d'accès Dakota, qui envisageait de s’établir près de la réserve indienne de Standing Rock, est considérée par ses habitants comme une menace pour leurs moyens de subsistance.
  • En janvier 2017, la banque a été une amende de 425 millions de dollars par le Département des services financiers de l'État de New York et £ 163 millions par la Financial Conduct Authority du Royaume-Uni concernant des accusations de blanchiment d'argent de 10 milliards de dollars en provenance de Russie.
  • La Deutsche Bank est réputée être le principal créancier du président Donald Trump. & Nbsp;
  • le Une banque a prêté de l'argent et échangé des devises pour le présumé agresseur sexuel Jeffrey Epstein jusqu'en mai 2019, longtemps après le plaidoyer de culpabilité d'Epstein en Floride en 2008 pour avoir sollicité la prostitution de filles mineures. Les directeurs de banque ont écarté les responsables de la conformité qui avaient exprimé des inquiétudes quant à la réputation d’Epstein, selon le New York Times.
  • Les procureurs américains enquêtent actuellement sur le rôle de la Deutsche Bank dans un scandale de fraude de plusieurs milliards de dollars, impliquant le 1Malaysia Development Berhad (1MDB).

Ce sont les vraies valeurs de Deutsche Bank. L’histoire de la banque montre qu’il est tout à fait normal que les riches banquiers investissent leurs costumes coûteux le jour même où leurs collègues perdent leur emploi. S'étalant sur des décennies, la banque s'est lancée avec arrogance dans une activité odieuse après l'autre en toute impunité. Les poches profondes leur ont permis de payer les amendes et de continuer à faire des affaires. Lorsque cela se produit, les banquiers se sentent facilement invincibles. Lorsque vous croyez que vous êtes intouchable, vous ferez des choses indicibles aux autres. C’est un triste commentaire sur les pratiques et les valeurs de la banque.

& nbsp; & nbsp;

">

Christian Sewing, directeur général de Deutsche Bank AG Photographe: Krisztian Bocsi / Bloomberg

© 2019 Bloomberg Finance LP

Cette semaine, il a été officiellement annoncé que 18 000 personnes seraient mises à pied par Deutsche Bank. Ce sont de vraies personnes avec des conjoints, des partenaires et des enfants. Ils ont des hypothèques à payer, des factures d’études collégiales et des retraites à planifier. Certains peuvent facilement trouver un nouvel emploi, d’autres vont se débattre, d’autres risquent de se retrouver perdus sans aucune perspective, grignotant leurs économies et, peut-être, ne trouvant jamais un autre emploi à leur niveau de rémunération.

Le jour même où les licenciements ont commencé, un photographe a photographié la photo de deux hommes impeccablement vêtus qui auraient été licenciés et qui auraient été licenciés par des banquiers d'affaires. La photo évoquait le même sentiment qu'un souvenir poignant précédent de Wall Street –images des employés tristes et en colère de Lehman Brothers quittant leur bureau, traînant des boîtes avec leurs effets personnels, alors que la banque était en train de fermer ses portes en pleine crise financière. Des détectives sur Internet ont par la suite découvert que les deux hommes étaient en réalité des tailleurs. Ils ont été convoqués dans les bureaux de la Deutsche Bank par des banquiers d’investissement – qui, de toute évidence, n’ont pas été touchés par les compressions d’effectifs – afin de les préparer pour des costumes sur mesure de 1 800 dollars.

Les hommes portent des sacs et des porte-vêtements lorsqu'ils quittent les bureaux de Deutsche Bank AG à Londres, au Royaume-Uni, le lundi 8 juillet 2019. Photographe: Jason Alden / Bloomberg

© 2019 Bloomberg Finance LP

Le président du directoire de Deutsche Bank, Christian Sewing, aurait réprimandé les dirigeants pour avoir confectionné leurs costumes sur mesure le jour même où des milliers d'employés avaient été avisés de leur licenciement. Coudre a déclaré dans une interview avec le journal allemand Handelsblatt, «Que quelqu'un laisse un tailleur venir ce jour-là est irrespectueux. Ce comportement n’est en aucun cas conforme à nos valeurs. "

En résumé, c’est le problème de Wall Street, son arrogance. Quel type de créature convoquerait un tailleur pour un essayage alors que des milliers de collègues perdent leur emploi et leur gagne-pain? Bien que, si vous faites un minimum de recherche, cela ne devrait pas être une surprise. En fait, contrairement à ce qu’a dit CEO Sewing au sujet des «valeurs», les actions de la Deutsche Bank, qui auraient enfreint les règles et les règlements au niveau mondial pendant des décennies et infligé des milliards de dollars d’amende, cadrent parfaitement avec l’attitude sourde des banquiers. La banque a une histoire illustre d'actes répréhensibles et un mépris flagrant des pratiques morales.

  • Sur Adolf HitlerEn 1933, la Deutsche Bank limogea ses trois membres du conseil d’administration juifs. La Deutsche Bank saisit des entreprises détenues par des Juifs, offrit des services bancaires à la Gestapo et prêta l’argent nécessaire à la construction du bâtiment. Auschwitz camp de concentration de la mort.
  • Anciens employés de banque Eric Ben-Artzi et Matthew Simpson pendant la crise financière, Deutsche n'avait pas comptabilisé des pertes liées au papier d'environ 12 milliards de dollars sur son portefeuille de 130 milliards de dollars de transactions avec effet de levier. Les dénonciateurs ont allégué que si la banque avait correctement tenu compte de ses positions, son capital aurait été réduit qu'il aurait pu avoir besoin d'un plan de sauvetage du gouvernement. L'un d'eux a affirmé que "si Deutsche avait marqué ses livres, il se pourrait qu'il soit dans la même position que Lehman", ce qui signifie que Deutsche Bank aurait pu être contraint à l'insolvabilité.
  • Six anciens employés de Deutsche ont été accusés d’être impliqués dans une grande affaire de fraude fiscale avec CO2 certificats d'émission. Le montant allégué dans le prétendu stratagème aurait pu atteindre 850 millions d'euros.
  • Il a été allégué que la banque engagée dans espionnage secret sur ses critiques. Un rapport du le journal Wall Street a allégué que Deutsche Bank avait préparé une liste de noms de personnes sur lesquelles elle voulait enquêter pour avoir critiqué la banque.

Matthew Connolly, ancien négociant à la Deutsche Bank AG, quitte la Cour fédérale à New York, États-Unis, le mercredi 17 octobre 2018. Photographe: Victor J. Blue / Bloomberg

© 2018 Bloomberg Finance LP

  • En 2015, Deutsche Bank a accepté une amende combinée de 2,5 milliards de dollars – une amende de 2,175 milliards de dollars imposée par les régulateurs américains et une amende de 227 millions € par les autorités britanniques – pour sa participation à la Scandale du libor découvert en juin 2012. La société a également plaidé coupable de fraude électronique, reconnaissant qu'au moins 29 employés s'étaient engagés dans une activité illégale.
  • En janvier 2017, la Deutsche Bank a accepté de Règlement de 7,2 milliards de dollars avec le ministère américain de la justice la vente et la mise en commun de titres hypothécaires toxiques au cours des années qui ont précédé la crise financière de 2008. Dans le cadre de cet accord, Deutsche Bank était tenue de payer une amende civile de 3,1 milliards de dollars et de fournir une aide de 4,1 milliards de dollars aux consommateurs, telle que l'annulation de prêt.
  • En novembre 2015, Deutsche Bank a été condamnée à payer 258 millions de dollars en pénalités imposé par le département des services financiers de l’État de New York et la Banque de réserve fédérale américaine après que la banque eut été surprise à faire affaire avec la Birmanie, la Libye, le Soudan, l’Iran et la Syrie, qui étaient alors sous le coup de sanctions américaines.

Un manifestant tient une pancarte "Water Is Life" devant la Maison Blanche lors d'une manifestation contre le Dakota Access Pipeline (DAPL) à Washington, DC, États-Unis, le vendredi 10 mars 2017. Photographe: Andrew Harrer / Bloomberg

© 2017 Bloomberg Finance LP

  • Les écologistes ont critiqué la Deutsche Bank pour avoir cofinancé le projet controversé Pipeline d'accès Dakota, qui envisageait de s’établir près de la réserve indienne de Standing Rock, est considérée par ses habitants comme une menace pour leurs moyens de subsistance.
  • En janvier 2017, la banque a été une amende de 425 millions de dollars par le Département des services financiers de l'État de New York et 163 millions de livres sterling de la part de la Financial Conduct Authority du Royaume-Uni concernant des accusations de blanchiment d'argent de 10 milliards de dollars en Russie.
  • La Deutsche Bank est connue pour être le principal créancier du président Donald Trump.
  • le Une banque a prêté de l'argent et échangé des devises pour le présumé agresseur sexuel Jeffrey Epstein jusqu'en mai 2019, longtemps après le plaidoyer de culpabilité d'Epstein en Floride en 2008 pour avoir sollicité la prostitution de filles mineures. Les directeurs de banque ont écarté les responsables de la conformité qui avaient exprimé des inquiétudes quant à la réputation d’Epstein, selon New York Times.
  • Les procureurs américains enquêtent actuellement sur le rôle de la Deutsche Bank dans un scandale de fraude de plusieurs milliards de dollars, impliquant le 1Malaysia Development Berhad (1MDB).

Ce sont les vraies valeurs de Deutsche Bank. L’histoire de la banque montre qu’il est tout à fait normal que les riches banquiers investissent leurs costumes coûteux le jour même où leurs collègues perdent leur emploi. S'étalant sur des décennies, la banque s'est lancée avec arrogance dans une activité odieuse après l'autre en toute impunité. Les poches profondes leur ont permis de payer les amendes et de continuer à faire des affaires. Lorsque cela se produit, les banquiers se sentent facilement invincibles. Lorsque vous croyez que vous êtes intouchable, vous ferez des choses indicibles aux autres. C’est un triste commentaire sur les pratiques et les valeurs de la banque.